Thèse de David Schwandt, LPT : juillet 2011


Titre : Approche lien de valence de la physique de basse énergie des systèmes antiferromagnétiques
sous la direction de Fabien ALET et Matthieu MAMBRINI.

=> La thèse en texte intégral

Résumé :
Dans ma thèse j’ai étudié l’antiferromagnétisme, décrit par le modèle d’Heisenberg. Je montrerai comment on peut mapper ce problème vers des modèles de dimères quantiques, de manière rigoureuse et à l’aide d’une expansion diagrammatique. Le modèle effectif obtenu permet ainsi de résoudre le modèle d’Heisenberg frustré dans certains cas, non-accessibles au préalable. Je démontrerai l’efficacité de la méthode dans le cas du réseau hexagonal. J’expliquerai aussi le concept très général de la fidelité, qui permet de détecter les transtitions de phase au delà des paramètres d’ordres et comment l’implémenter en Monte Carlo quantique.


rechercher sur site